4ème vague Covid : 850 décès auraient pu être évités dans les hôpitaux de Martinique et Guadeloupe

Capture décran 2021 12 03 à 15.48.36

Il est nécessaire que nos concitoyens aient une vision objective des données d’hospitalisation et de mortalité de la 4e vague, qui a déferlé sur la Guadeloupe et la Martinique du 15 juillet au 14 septembre de cette année. Les épidémiologistes des CHU de Guadeloupe et de Martinique rapportent :

En Martinique :

  • 2488 personnes présentant un Covid grave hospitalisés durant cette période, avec un taux d’occupation du CHUM qui a atteint 55%.
  • Un taux d'occupation des lits usuels de réanimation culminant à 425%.
  • 550 patients sont décédés.

En Guadeloupe :

  • 1366 personnes présentant un Covid grave hospitalisés durant cette période, avec un taux d’occupation du CHUG culminant à 45%.
  • Le taux d'occupation des lits usuels de réanimation a atteint 400% traduisant le débordement du service.
  • 361 patients sont décédés.

Les membres du collectif CovidUrgencesOutremer (médecins, scientifiques) ont sollicité le Groupement (CNAM, ANSM) d’Intérêt Scientifique EPI-PHARE du Pr Mahmoud Zureik pour évaluer les effets de la vaccination en termes d’hospitalisation et de décès liés à la COVID-19 en Guadeloupe et en Martinique.

Pour ce faire, 73 401 personnes vaccinées et domiciliées en Guadeloupe et 68 135 en Martinique, ont été suivies du 1er janvier au 31 août 2021. Ces personnes vaccinées ont été comparées au même nombre de personnes non vaccinées, de même âge, de même sexe et ayant un profil de comorbidité similaire.

Les résultats sont les suivants :

  • En Martinique, on observe une réduction de 91 % du risque d’hospitalisation et une réduction de 93 % du risque de décès. Cela voudrait dire que la vaccination aurait pu éviter 2264 hospitalisations et 511 décès.
  • En Guadeloupe, on observe une réduction de 90 % du risque d’hospitalisation et une réduction de 94 % du risque de décès. Cela voudrait dire que la vaccination aurait pu éviter 1229 hospitalisations et 339 décès.

Devant une telle démonstration en vie réelle de l’efficacité de la vaccination contre la COVID-19 dans nos régions, nous, membres du collectif CovidUrgenceOutremer :

  • Recommandons fermement aux responsables politiques et syndicalistes, pour la sécurité de nos compatriotes, de lancer urgemment une politique volontariste de vaccination.
  • Exhortons nos concitoyens de la Guadeloupe et de la Martinique à se faire vacciner en urgence pour éviter le cauchemar que de nombreuses familles ont vécu durant mois de juillet, d’août et de septembre 2021.

Le comité de pilotage du collectif CovidUrgenceOutremer

290 Shares:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

docteur masque oxygene
En savoir plus

Prise en charge réanimatoire des patients Covid-19

Durant la première vague épidémique en France, on a estimé que 16% des patients hospitalisés pour COVID-19 (COVID grave) nécessitaient une admission en réanimation. Ces patients présentaient une détresse respiratoire avec une respiration rapide (≥30/min) et une impossibilité d’obtenir une quantité (ou une saturation) d’oxygène suffisante au fonctionnement des organes vitaux en dépit de l’apport d’oxygène (6l/min).
Capture décran 2021 10 12 à 18.15.44
En savoir plus

Le point sur la 4ème vague en Martinique

Clément ANIN, médecin interne en anesthésie réanimation au CHUM, était invité par l'association Contact-Entreprises pour évoquer les éléments…