La vaccination réduit de 90 % le risque d’hospitalisation pour COVID-19 chez les personnes de plus de 50 ans dans les départements d’Outre-mer

Après le covid

Le groupement d’intérêt scientifique Epi-Phar, dirigé par le Professeur Mahmoud ZUREIK, a analysé les données de vaccination des départements d’Outre-mer pour les sujets vaccinés entre février et avril 2021 et suivis jusqu’en juillet 2021. 

Durant cette période, chaque sujet vacciné a été apparié chronologiquement avec un sujet non vacciné de même sexe et de même âge résidant dans la même région. Des critères sociodémographiques et des données sur l’état de santé disponibles à la date de la 1ère injection ont été utilisés dans le plan d’analyse statistique.

La présente analyse a porté sur les 24.456 personnes incluses en Guadeloupe, 38.456 en Martinique et 89.128 à La Réunion. 

Pour la Guadeloupe et la Martinique, 62.912 personnes ont été suivies jusqu’en juillet 2021.

Chez les sujets vaccinés, il a été observé un risque d’hospitalisation de 0,954/10.000 (3/31.456) alors qu’il était de 8,27/10.000 (26/31.456) chez les non-vaccinés. Cela correspond à une réduction d’hospitalisation de 87 % après vaccination dans ces deux départements.

À la Réunion, 89.128 personnes ont été suivies jusqu’en juillet 2021. Chez les vaccinés, il a été observé un risque d’hospitalisation de 1,35/10.000 (6/44.564) alors qu’il était de 22,66/10.000 (101/44.565) chez les non-vaccinés. Cela correspond à une réduction du risque d’hospitalisation de 94 % après vaccination à La Réunion.

Ces données démontrent que la vaccination apporte une protection contre le développement des formes sévères d’environ 90 % dans ces trois territoires.

Elles s’inscrivent dans un contexte scientifique cohérent ayant observé constamment une réduction du risque d’hospitalisation et de décès d’environ 90 % :

  • En France hexagonale sur 22 millions de personnes suivies.
  • En Israël, aux USA et en Angleterre sur des effectifs de plusieurs millions de personnes.

On observe qu’en France hexagonale et à La Réunion, où plus de 50 % de la population avait un schéma vaccinal complet, les taux d’hospitalisation et de décès liés à la 4ème vague ont été maitrisés sans confinement.

À l’inverse, la Guadeloupe et la Martinique avec un taux de vaccination de la population inférieur à 20 %, ont subi une 4ème vague avec un taux d’hospitalisation et de décès très élevé.

Les épidémiologistes d’Outre-mer en collaboration avec le groupe d’intérêt Epi-Phar ont décidé d’analyser rapidement les données épidémiologiques de la 4ème vague dans les territoires d’Outre-mer pour continuer à éclairer les choix de nos sociétés sur la base d’observations scientifiques objectives.

Pour CovidUrgenceOutremer

Guadeloupe : Pr Jacqueline Deloumeaux

Martinique : Dr Clarisse Joachim Contaret

Coordinateur : Pr Serge Romana

69 Shares:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

Capture décran 2021 11 02 à 12.42.44
En savoir plus

Joseph Abidos témoigne

Joseph Abidos est un ancien professionnel de santé. Il est aujourd’hui une personne à risque et a choisi…